Téléphone

0615424857

Email

celineboussugue@hotmail.fr

Adresse

Alan / Toulouse

Depuis mon adolescence vit en moi une profonde conviction que nous sommes bien plus qu’un simple corps, que nos émotions, nos pensées, nos croyances, nos mémoires et notre biologie interagissent. Alors les maux, douleurs et souffrances sont le reflet d’un déséquilibre de ces interactions. C’était une évidence et ça l’est toujours aujourd’hui.

C’est cette conviction qui m’a amené vers des disciplines holistiques où le regard était interdisciplinaire, où des ponts étaient établis entre ce que je vis émotionnellement et ce que je ressens physiquement, entre mon regard sur la vie et ce que je vis, entre le corps et l’esprit….

La première fois que j’ai pu exprimer cette conviction c’est au cours de mon mémoire de maitrise des sciences de l’éducation. Il portait sur le lien entre le travail corporel et les apprentissages scolaires.

Après quelques années dans l’insertion professionnelle où il était laborieux de valoriser cet aspect de mon travail, j’ai ressenti le besoin de contribuer autrement au bien être des autres et d’être davantage en accord avec moi-même. Je me suis alors formée au massage yoga-thaïlandais et à la réflexologie plantaire. Cette première étape m’a montré combien le toucher était primordial pour moi et cela a validé l’autre conviction que c’était le premier outil de soin car il créait de suite du lien. Le lien dont on a tous besoin car on a grandi, évolué grâce à cela.

La sensibilité que j’ai développée avec mes mains m’a permis d’avoir ainsi une lecture plus pertinente des informations émotionnelles et mentales imprimés dans le corps. Mes mains sont devenues mes yeux. Pour compléter cette acuité, j’ai acquis des connaissances en ostéopathie douce selon la méthode POYET et en ostéopathie du péricarde. Mon écoute des mouvements corporels s’est faite plus précise.

Tout en restant dans une vision holistique, j’ai agrandi mon champ de compétences grâce à l’écoute du pouls étudié en étiomédecine et en OEM (Ortho Energy Method). C’est devenu mon second outil en plus de mes mains.

Et puis est né soudainement de ma pratique et de mon travail personnel, mon dernier outil qui est le son. Grâce à l’émission intuitive et sonore vers le corps, j’ai pu constater qu’il se détendait et revenait naturellement vers un équilibre et un fonctionnement cohérent. Cette dernière étape m’a permis d’expérimenter que le corps était aussi vibration et espace. 

Cet alignement avec moi-même et 13 ans de pratiques des soins me permettent d’accompagner les personnes dans leur démarche de guérison en profondeur et de bien-être, au travers du toucher conscient, de l’écoute, du son et de la bienveillance.